BERGMAN
Images and tales from my travels

News    Presse    Discographie    Activités    Collaborations    Compositions    Contact

 

Pagan Panic - Best Albums of 2018 #19

Pagan Panic classé N°19 dans le Top 50 Best albums of 2018.

Le lyrisme de cet album frise l’épique, ce qui en soit rend Pagan Panic sacrément spécial. Mais le contraste entre l’apparente facilité de la présentation et l’expression place cet enregistrement à un tout autre niveau. Certains albums ont un impact émotionnel d’une telle puissance qu’ils suscitent l’impression d’être parti en voyage, d’avoir parcouru une trajectoire à l’instar d’un personnage de roman. La publication 2018 de Manu Pékar en est une illustration, et l’un des meilleurs albums à voir le jour en 2018.

Dave Sumner -2019- Best Album of 2018. #19

https://www.birdistheworm.com/best-of-2018-19-manu-pekar-pagan-panic/


Pagan Panic

Ce que j’aime : J’adore l’immense expressivité de cette musique, bien qu’elle se montre souvent sous un jour "détendu"... À la manière d’un conteur qui instillerait une dimension épique lors d’une veillée au coin du feu, d’une voix aussi calme que le crépitement des flammes. J’aime la manière dont le quatuor à cordes parfois rehausse le côté Folk de la musique, parfois ajoute une présence de Musique de Chambre, et parfois s’envole dans une direction qui transcende ces influences. J’aime la façon dont cet album explore de façon exhaustive le spectre des émotions, et, à la fin, atteint sa conclusion plus tôt que je ne le souhaitais, me laissant dans l’envie d’en entendre davantage. J’ai été "accro" à cet enregistrement depuis le début, et cet engouement ne s’est jamais estompé depuis.

Dave Sumner - 2018 Album of the Day - 27 décembre 2018

https://www.birdistheworm.com/album-of-the-day-pagan-panic-by-manu-pekar/


For (And More)

"Le guitariste Manu Pékar et le multi-souffleur Daniel Beaussier se connaissent depuis plus de 20 ans...C’est cette fois la dimension moins "composée" de leur association que les 2 musiciens, habitués à se retrouver régulièrement pour partager le grand frisson de l’improvisation libre, ont décidé de documenter...Cet enregistrement apparait comme une suite de miniatures (la plus courte des 26 pièces sélectionnées fait 45 secondes, la plus longue à peine 5 minutes) titrées en référence à de grands artistes (de Igor S à Wayne S en passant par Hermeto P, Charles B, etc...). Couvrant un large spectre d’humeurs, de dispositifs formels et de propositions langagières, cette musique précieuse et raffinée témoigne à chaque instant de la technique instrumentale sans faille de chacun des protagonistes mais aussi de leur vaste culture et d’un réel engagement dans le grand jeu de l’improvisation. Un projet auss sincère qu’abouti.

Stéphane Ollivier - Jazz Magazine 2017


For (And More)

Voici de la très bonne nouvelle musique.


Daniel Beaussier & Manu Pékar – For (And More) (Futura Records)

"Le duo formé par le multi-instrumentiste Daniel Beaussier et le guitariste Manu Pékar a sélectionné environ 1/3 des quelques 70 brèves improvisations qu’ils ont enregistrées ensemble, et, considérant la qualité du résultat obtenu, je me demande bien ce qui a pu être     laissé de côté sur le plancher de la salle de montage. Beaussier utilise un bel arsenal d’instruments, incluant le hautbois, la clarinette basse, et le cor anglais, et le choix des guitares de Manu Pékar fait un admirable travail de complémentarité. Le féroce “Robert F” et le chaotique “Bruno M” montrent que les musiciens ont la volonté et sont capables de faire parler la poudre, mais pour la plupart, cet album consiste en une suite de pièces contemplatives, bien que pas toujours calmes, instillant une ambiance propice à mener à toutes sortes de rèveries. Jean-Lou Deschamps et Pierre Marcault ajoutent des touches de violon, d’effets et de percussion, ajoutant de la texture à une toile qui en compte déjà beaucoup au départ."

Dave Sumner - 2017 https://www.birdistheworm.com/author/dvsumner/

https://www.birdistheworm.com/the-round-up-love-is-everywhere-and-so-are-you/


Time and Motion – Reflections on the First Twenty Years of the Scottish National Jazz Orchestra by Tommy Smith

"...Pendant des années, le SNJO a eu le bonheur de travailler avec les plus extraordinaires arrangeurs du monde musical. Cet art est souvent  tenu pour acquis, mais il semble juste de mentionner les noms de Maria Schneider, Joe Locke, Makoto Ozone, Florian Ross, Geoffrey Keezer, Christian Jacob, feu Fred Sturm, Manu Pekar, Pino Jodice, Michael Gibbs, Bob Mintzer and Michael Abene. Ils ont été essentiels dans l’établissement du SNJO comme un orchestra de Jazz Contemporain de grande qualité.


Scottish National Jazz Orchestra - Tribute to Wayne Shorter Featuring Branford Marsalis

"...La pièce maîtresse, cependant, était Footprints, un cheval de bataille des jam-sessions de part le monde, ici complètement réinventé par Manu Pékar, comme une mini-saga, qui permit au batteur Alyn Cosker de développer sa magie "en tempo/hors temps" dans son solo, et à Marsalis, au soprano, d'explorer de multiples séquences dansantes et de concevoir un magnifique Blues mineur avec le pianiste Steve Hamilton..."

Lire l'article complet sur le site de Branford Marsalis (en Anglais)

Rob Adams - The Herald 2013


Scottish National Jazz Orchestra - Tribute to Wayne Shorter Featuring Branford Marsalis

"...Encore un excellent concert de cet orchestre, la version longue de Footprints arrangée par Manu Pékar en constituant le moment fort..."

Lire l'article complet ici (en Anglais)

Kenny Mathieson - The Scotsman 2013 5 stars


Et Après ?

"...Sa passion de l'écriture transparaît dans une musique "pensée" de bout en bout, qu'il s'agisse de morceaux enlevés (Ban Am) où l'orchestre semble sonner plus gros qu'un quartette, ou de pièces où l'auteur installe un climat plus propice à l'écoute mutuelle (Portrait de Sacha)...Un groupe qui ne saurait être défini comme une addition de solistes mais où chacun enrichit de sa palette la partition méthodique de Manu Pékar."

Philippe Vincent - Jazzman 2013


Et Après ?

"...Une formation sans failles au service d’une musique travaillée, énergique et généreuse où chacun s’exprime avec beaucoup de sincérité. Les connaisseurs apprécieront bien évidemment et particulièrement le jeu et la sonorité du guitariste."

Culture Jazz - http://www.culturejazz.fr


Et Après ?

"...Manu Pékar (...) est surtout reconnu comme étant un formidable guitariste..."

L'hebdo du vendredi


Scottish National Jazz Orchestra - Tribute to ECM Featuring Arild Andersen

"...La perspective d'avoir un bassiste en tant que soliste principal sur chaque morceau pourrait induire des doutes, mais Andersen n'est pas un musicien ordinaire. Sa sonorité majestueuse (augmentée d'une utilisation imaginative de la technologie de bouclage en temps réel) et sa fine musicalité ont assuré que chaque solo était une aventure fascinante.

La musique - comme l'inspiration pourrait le laisser entendre - a souvent penché vers un côté lent et triste, notamment dans la version plutôt sombre de Ralph's Piano Waltz de John Abercrombie par Manu Pékar, mais même dans ce cadre général il n'y avait pas de fin à la surprise et au changement."

Kenny Mathieson 2010 4 stars


Scottish National Jazz Orchestra - Loud Jazz and Electric Miles featuring John Scofield

"...Si le Groove Elation de Scofield arrangé par Mike Gibbs, enjolivé par le shuffle New Orleans du batteur Alyn Cosker, mit l'accent sur les côtés R&B des grandes villes, en contraste, Since You Asked, vu par l'arrangeur français Manu Pékar, prit une teinte presque pastorale, avec le blues de Scofield s'étendant en une longue coda évoquant un coucher de soleil sur le delta du Mississippi."

Rob Adams - The Herald 2010 4 stars


Scottish National Jazz Orchestra - Tribute to John Coltrane

"...Pino Iodice a arrangé le solo de Coltrane sur Satellite pour l'orchestre, Rick Taylor a ajouté de nouvelles dimensions à Afro Blue, et Manu Pekar et Paul Towndrow ont offert de fascinantes et contrastantes versions des deux premières parties de Love Supreme.

L'orchestre est superbement venu à bout d'une musique complexe et peu familière, laissant beaucoup de place à des improvisations inventives."

Kenny Mathieson 2007 4 stars


Scottish National Jazz Orchestra - Tribute to Chick Corea

"...Certains arrangements possèdaient un impact immédiat, notamment l'énergique "Inner Space" de Joe Locke, ainsi que le "Spain" de Fritz Reynolds...D'autres étaient plus subtils dans leur conception, tel "Eternal Child" par Geoffrey Keezer, avec de belles textures...et le classique de Corea "Tones for Joan's Bones" par Manu Pekar, d'un rendu aérien typiquement gaulois..."

Kenny Mathieson 2005 5 stars


Hekla

"Ce CD est bâti comme une suite d'hommages qui désignent leur destinataire-origine soit en clair (Ellington, Brel), soit par un prénom (Kenny) ou encore par des initiales énigmatiques (A-S, J-B, J-S-B, W-S). Chaque musicien trouve la place la plus juste qui lui revient dans cette partition qui enjambant mémoire et présent, constitue un appel aux profondeurs. Le nom Hekla désigne un volcan islandais comme celui par la cheminée duquel les héros de Jules Verne descendirent au centre de la terre. Hekla : la recherche de la délicatesse, le parfum du souvenir pour tout autre chose que la nostalgie ou la réassurance du présent.

La musique du quartet, qu'enluminent tour à tour les anches de Daniel Beaussier et les guitares de Manu Pekar possède la cohérence et la compacité d'un quatuor à corde unies à une dimension de fragilité qui la rend extrêmement touchante au-delà de sa surface presque trop lisse, methenienne. Contrebasse et batterie s'appliquent à modeler des fonds très plastiques, attentifs comme des musiques de scène aux ambiances et aux couleurs. On perçoit beaucoup de science dans sa fabrication. Il serait vraiment dommage de passer à côté de ce disque discret, un peu trop contemporain pour être de pur jazz, un peu trop écrit pour les improvisateurs : frontalier, contrebandier, bandit au grand coeur."

Noël Tachet - ImproJazz 2005


Hekla

"Hekla est un quartet dont la couleur tient aux spécialités de ses 2 locomotives, le guitariste Manu Pekar et le multi-anchiste Daniel Beaussier. Lesquels se partagent la composition de l'album, qui repose en grande partie sur une suite consacrée à Brel pour l'un, une autre en guise d'hommages croisés pour le second. Entre John Abercrombie (ancien professeur) et les énervements rentrés d'un Pat Metheny, Manu Pékar sait user de ses moult pédales sans se les emmêler. Daniel Beaussier, lui aussi, superpose ses parties en toute décontraction. Gautier Laurent et Christian Mariotto fournissent l'impulsion rythmique idoine. Cette musique a besoin de temps pour s'installer et avec le dernier morceau, Remembering W.S, ils réussissent un coup "d'Hekla."

Thomas Marcuola - jazz Hot Internet


Hekla

"La musique enregistrée dans ce CD reflète l'écoute complémentaire des musiques qui ont formé les musiciens de ce groupe : jazz, chanson, musique classique, musiques du monde, rock. Ce répertoire témoigne du respect de ces musiciens envers les grands maîtres des musiques savantes et populaires qui les guident autant par leur univers musical que par la spiritualité et la culture qu'ils expriment."

Les Allumés du jazz


Hekla

"Principalement constitué de 2 suites, le Plat pays, de Daniel Beaussier, et Remembering Suite, de Manu Pekar, ce disque est une série d'hommages à Jacques Brel, à Brahms et sa 1ère symphonie, à Arnold Schönberg et à son Pelleas et Mélisande, à Duke Ellington etc. La musique n'en est pas moins libre et originale, d'une générosité mélodique certaine. Le style épuré et impeccable de Manu Pekar est tout à fait satisfaisant..... en combinaison avec les sonorités chaleureuses et la verve du poly soufflant Daniel Beaussier. La suite Remembering, quoique moins évidemment séduisante que le Plat Pays, nous semble en revanche plus cohérente. Remembering W.S qui la conclut est particulièrement étonnant, Daniel Beaussier y livre, au soprano un magnifique solo, qui peut s'entendre aussi comme une exploration systèmatique et très aboutie du jeu de Wayne Shorter qui témoigne d'une affinité naturelle."

Nicolas Brémaud - Jazzman 09/2004


Passages - New Songs

"I was very impressed with Manu's first effort in writing for a large ensemble... Manu has a talent for writing; no question about it..."

Dave Liebman


Passages - New Songs

"Sa maîtrise des couleurs et des formes forçait l'estime de tous. Avec le temps, le projet s'est accompli, jusqu'à cet enregistrement qui accueille le contrebassiste Riccardo del Fra et le saxophoniste Dave Liebman. Autour de personnalités aussi diverses, voire opposées, que le saxophoniste alto Guillaume Orti, le trompettiste Stéphane Belmondo ou le saxophoniste ténor Kurt van Herck, l'ensemble se construit, et s'épanouit. Le travail de l'orchestrateur laisse aussi transparaître le guitariste en soliste, et l'on se prend à regretter qu'il ne se soit pas accordé plus d'espace. Beau travail d'orchestre et d'écriture."

Xavier Prévost - Guitare et Claviers


Passagess - New Songs

"Manu Pékar laissait découvrir un réel talent d'arrangeur, à travers une écriture ample et généreuse. Hormis deux pièces empruntées au répertoire (Contemplation de McCoy Tyner et Automne, réharmonisation méconnaissable des Feuilles Mortes), les compositions sont originales et impressionnent par leur sophistication sur le plan des timbres et voicings - influences avouées: Georges Russell, Kenny Wheeler, Gil Evans. Si Liebman est largement mis en valeur, les jeunes solistes de l'orchestre ne sont pas en reste et ponctuent "New Songs" de leurs perles."

Gérard Rouy - Jazz Magazine


Passages - New Songs

"Bel orchestre, très bel orchestre ce big band Passages de quatorze musiciens dirigé par Manu Pékar. On y reconnaîtra une manière très personnelle qu'a le guitariste de projeter les volumes orchestraux (sur No Jive J. Yves) autant que de façonner des contours plus volatils, moins déterminés. Si certaines parties peuvent évoquer Gil Evans (l'introduction du morceau Automne en est un exemple), d'autres misent sur une dynamique du riff pour renforcer les interventions des solistes. Le mélange entre familiers des pupitres les plus divers (comme Stéphane Belmondo ou Geoffroy de Masure) et quelques francs-tireurs (Guillaume Orti, Daniel Casimir, David Liebman) permet à Passages d'intervenir sur une large palette d'ambiances."

Sylvain Siclier - Jazzman


Passages - New Songs

"Manu Pékar, après un parcours enrichissant, crée son propre quartet avec Jean-Yves Jung, Gautier Laurent et Christian Mariotto. Il enregistre ici "New Songs", en réunissant une palette d'invités de marque, dans une formule Big Band, sorte de grande Jam Session moderne. Dix pièces au son très travaillé, recherches et inventions sont au programme."

Cote artistique: 4/5 Cote technique: 4/5

Hi-fi Vidéo


Passages - New Songs

"Manu Pékar (g, synth, compositions, arrangements) dirige ce big band composé de 14 musiciens dont Dave Liebman (ss), Riccardo Del Fra (b), Stéphane Belmondo (tp, flg). On comprend donc le plaisir pour un arrangeur de diriger un tel ensemble. Il y joue de toutes les couleurs et formules orchestrales. Un disque plaisant."

Serge Baudot - Jazz Hot


Passages - New Songs

"...Les treize musiciens rassemblés par "Domaine Musiques" pour constituer ce groupe exceptionnel sont tous des "pointures". À commencer par Manu Pékar, guitariste, qui compose la plupart des thèmes et dirige le groupe, après un début de carrière américain en compagnie des plus grands... S'installant avec gourmandise dans un climat, que ce soit pour jouer de l'étrangeté d'une harmonie, de la brillance des cuivres, de la syncope d'un rythme, Manu Pékar ne s'y prélasse jamais. Il n'entraîne pas l'auditeur vers la lassitude d'un esthétisme trop systèmatique..."

Philippe Laidebeur - La Voix du Nord


Passages - New Songs

"Résonance, dissonances, assonances : le guitariste, compositeur et arrangeur Manu Pékar a une manière toute personnelle de projeter les volumes sonores ; d'éclabousser de ponctuations incisives ses partitions virevoltantes. Le très beau big band "Passages" l'a bien compris, faisant preuve ici d'une énergie féroce et d'une cohésion à toute épreuve. De cette densité orchestrale, émergent les solistes - dont Dave Liebman, ex-saxophoniste de Miles Davis (...) riche d'émotions, cette production offre une large palette d'ambiances, nourrie au métier de ces quatorze musiciens issus d'horizons divers : des piliers de pupitre aux baroudeurs les plus extravagants. Prenant pleinement leur envol dans la deuxième partie du disque, introduite de main de maître par la contrebasse de Riccardo Del Fra sur Automne."

  1. B.de W. - La Voix Du Nord


Passages

"...La soirée qui se déroulait salle Jacques Brel accueillait notamment Passages, le Collectif Régional de Jazz du Nord/Pas de Calais sous la direction de Manu Pékar. Un jazz terriblement riche, interprété par des musiciens de haute volée, inspirant l'admiration."

Nord Matin


Passages

"...Les soirées mémorables de la saison estivale seront donc à chercher du côté de Sonny Rollins, (...) Keith Jarrett, (...) Martial Solal Dodecaband, (...) ainsi que dans les soirées Montpelliéraines qui offrirent aussi quelques découvertes hexagonales du meilleur aloi (...), notamment le Collectif Régional de Jazz Nord/Pas de Calais (13 musiciens), plus simplement (et plus joliment) appelé "Passages"; une belle énergie, de fines couleurs orchestrales signées Manu Pékar, son guitariste, leader, arrangeur, lequel vient de publier un disque (très réussi) en quartet avec en invité Dave Liebman (Columbia/Sony Music)."

Xavier Prévost - Guitares et claviers


Passages

"Manu Pékar's Passages : plein de poésie.

Manu Pékar est guitariste, Jean-Yves Jung est au piano, Gautier Laurent à la contrebasse, Christian Mariotto à la batterie, ils jouent des compositions de Manu Pékar et c'est un jazz très personnel. Ils s'écoutent jouer, ils s'étonnent; l'invention à quatre les mène vers ces frontières où les émotions naissent des sonorités ou des dialogues: c'est de la musique vivante, pleine de poésie, sans esbroufe, jusqu'au recueillement."

L'Alsace


Passages

"Manu Pékar's Passages, un carré gagnant où, autour du guitariste leader, le piano de Jean-Yves Jung, la contrebasse de Gautier Laurent et la batterie de Christian Mariotto swinguent joyeusement. Avec beaucoup d'indépendance de ton aussi. L'essence du Jazz, toujours."

David Jaunet - L'Est Républicain


And Guests

"...Une fameuse surprise! Outre ses qualités d'écriture, de son apprentissage au Berklee College of Music of Boston, il a rapporté une maîtrise peu commune des guitares acoustiques, électriques et "synthé"..."

Franck Bergerot - Le Monde de la Musique


And Guests

"Saxophonist Liebman, reknowned player, composer, has found a gem in the emotionally rich and technically acute guitarist Pékar. Many lovely and provocative moods."

The New-York Jazz Letter


And Guests

"Manu Pékar est le leader de Passages, le Big Band du Nord/Pas de Calais. Loin des grands ensembles musicaux, il a préféré des climats intimes avec des guitares acoustiques ou électriques et synthés. C'est superbement construit, en architecte connaisseur des belles choses et des beaux matériaux. On pense à Metheny, à Scofield, à Abercrombie avec une touche très européenne qui donne la personnalité au tout. Loin d'&être une copie imitation, voici un album d'un grand guitariste neuf. Surtout n'hésitez pas !"

Olivier Cauvin - Guitarist